Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘nucéaire’

TAKASHI URATA (28 ans)

17/03/2011


Urata est Salary man à Tokyo. Il n’a pas encore quitté la ville et n’a pour le moment pas l’intention de le faire. Il continue à travailler, la meilleure façon selon lui d’être solidaire.

Où vis-tu au Japon ?

J’habite à Tokyo, dans l’arrondissement d’Adachi.

Qu’étais tu en train de faire quand le tremblement de terre est arrivé ?

J’étais en déplacement dans le cadre du travail. Au moment précis, j’étais dans le métro au niveau de la station Hibiya. Juste quand j’arrivais, la terre s’est mise à trembler et le train s’est arrêté. J’ai alors attendu un autre métro pendant vingt minutes, mais comme rien ne se passait, je suis remonté à la surface et j’ai marché jusqu’à mon bureau, non loin de Tokyo Eki.

Le soir, les trains étaient immobilisés et j’ai passé la nuit au bureau. Je suis rentré le lendemain. Tout avait été mis en place dans l’entreprise pour nous mettre à l’abri. J’ai dormi dans nos locaux sans trop m’inquiéter.

Qu’as-tu pensé au moment du tremblement de terre ? Comment as-tu réagi ?

En fait, bizarrement, ça n’a pas tremblé outre mesure dans le métro, malgré la magnitude 5. Je n’ai pas pensé que c’était un incident majeur.

Était ce la première fois que tu faisais face à un tel séisme ?

En fait, il y a 15 ans, je vivais à Nara et j’avais déjà ressenti les secousses du grand tremblement de terre de Kobe. Mais sinon, je n’avais jamais rien connu de tel.

Qu’en est-il du Tsunami ? As-tu été rapidement averti ? As-tu été surpris ?

Tout de suite après le tremblement de terre, je suis resté dehors, dans la rue, durant une heure. Par conséquent, je n’étais au courant de rien. En revanche, je l’ai découvert en regardant les news plus tard, et il semble que l’alerte au Tsunami ait rapidement été donnée. Je pense que les médias ont bien rempli leur rôle et qu’ils ont tout de suite traité du problème. Grâce à ça, j’ai rapidement été en mesure de comprendre ce qui était en train de se passer.

As-tu été surpris par l’ampleur de la catastrophe ?

Environ trois heures après la secousse, j’ai regardé les news et j’ai découvert le tsunami. J’étais choqué.

Que penses-tu de ce qui est en train de se passer avec la centrale nucléaire de Fukushima ? Avais-tu déjà imaginé qu’un tel problème puisse survenir suite à un tremblement de terre ? Est-ce que tu penses que le gouvernement et Tepco sont intervenus assez rapidement ? Est-ce que tu as confiance en ton gouvernement ?

J’ai été très surpris par l’accident qui s’est produit dans la centrale de Fukushima. Je n’aurais jamais pu l’imaginer. Je suppose que l’intervention n’a pas été assez rapide, mais pour être tout à fait franc, en tant qu’habitant de Tokyo, je n’ai pas la sensation qu’elle ait tardé tant que ça. Les gens sur place doivent probablement penser d’une manière bien différente. Je ne sais pas trop ce qui va se passer par la suite, mais une chose est sûre, si Tokyo court un risque avéré, je veux être averti le plus rapidement possible.

En ce qui concerne le gouvernement, je souhaite qu’il fasse de son mieux et de toute manière, il n’y a rien d’autre à faire que de lui faire confiance.

Que va-t-il se passer selon toi à Fukushima ?

C’est très difficile à imaginer. On entend au journal que nous sommes dans une situation grave, mais je n’imagine pas que ça puisse devenir un problème majeur du jour au lendemain.

Je veux que le gouvernement et Tepco réussissent à refroidir le réacteur. Je veux aussi que la télévision soit en mesure de m’informer rapidement !

Est-ce que tu penses que tu vas devoir quitter l’endroit où tu te trouves en ce moment ? Pour aller où ? Pourquoi ?

Je ne vais pas partir. Si je devais vraiment fuir, je partirais dans le Kansai. J’irais en voiture. Je possède ma propre voiture.

Est-ce que tu peux décrire Tokyo en ce moment ? Quelle est l’atmosphère en ville ?

Je ne pense pas que la situation à Tokyo soit telle que la vie devienne difficile, mais ce n’est pas non plus l’environnement rêvé. C’est à la fois dur sur le plan physique car il n’y a plus assez d’électricité pour mener son train de vie habituel – nous devons nous rationner et tenter de vivre de manière plus frugale – mais c’est aussi très dur sur le plan psychologique car nous voyons défiler des nouvelles toujours plus sombres qui font naitre en nous des sentiments de tristesse et d’insécurité. En revanche, je tiens à dire que les gens qui sont au Japon font tout pour continuer à vivre. Personne ne se laisse aller ou abandonne et c’est avec force et détermination que nous faisons face à la situation actuelle.

Tout ne se passe peut être pas très bien, mais pour nous qui vivons dans les grandes villes, nous faisons bien attention à restreindre notre consommation d’électricité. Ca nous donne ainsi l’impression de participer à l’effort national. J’ai l’impression d’unir mon destin à celui des sinistrés. Je pense que ce n’est pas une mauvaise chose.

A l’heure actuelle, tout le monde souhaite revenir à une situation apaisée le plus rapidement possible et je pense que la seule chose que nous puissions faire à notre échelle pour y aider est de faire attention à notre consommation d’électricité.

Un commentaire que tu souhaiterais faire… Tu es le bienvenu.

Je voulais juste ajouter qu’à l’étranger, vous voyez probablement défiler sur vos écrans des nouvelles toujours plus sombres et alarmistes, mais ici au Japon, personne ne baisse les bras. Ce n’est pas dans nos habitudes. C’est quelque chose qui me tient à cœur.

Nous continuons à vivre et tous les messages d’encouragement qui viennent de l’étranger nous aident à tenir. Ca m’a fait un bien fou de voir les nouvelles relatant le soutien affiché par le monde du foot en Espagne et en Allemagne. N’hésitez pas à continuer à nous encourager !

Publicités

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :